Le comité logement impliqué depuis le début dans ce beau projet

Le PHARE éclaire la vie des familles monoparentales depuis 10 ans

 lephare2016

Les portes du PHARE sont ouvertes aux familles monoparentales de Salaberry-de-Valleyfield. On retrouve sur la photo, de gauche à droite, Shaney Cathy Michaud, résidente, Audrée Bourdeau, de l’organisme Pour un réseau actif dans nos quartiers et Cathy Grenon, directrice générale de l’Office Municipal d’Habitation.

Les résidentes et la direction des Habitations LE PHARE célébraient le jeudi 8 septembre le 10e anniversaire des 13 unités de logement dédiées aux familles monoparentales qui veulent amorcer ou qui ont déjà commencé un projet de vie.

Que ce soit pour effectuer un retour aux études ou au travail, les locataires de l’immeuble situé sur la rue Hébert à Salaberry-de-Valleyfield reçoivent des services sociaux permettant la réussite de leur projet. De plus, comme le coût de location du loyer est minime, cela permet de contrer l’appauvrissement souvent démotivant à un projet de vie.

«Chaque locataire a le privilège d’habiter et de profiter de plusieurs services durant une période de 5 ans, explique Cathy Grenon, directrice générale de l’Office Municipal d’Habitation. Tout au long de son séjour, chacun des locataires recevra un suivi, 3 fois par année, afin d’évaluer leurs progrès et de pouvoir les orienter vers des ressources, services ou piste de solution.»

Un passage aux Habitations LE PHARE peut faire toute la différence. Shaney Cathy Michaud en sait quelque chose. La dame de 40 ans, mère de quatre enfants, s’était fixé comme objectif de retourner aux études afin de s’assurer un avenir professionnel. Celle qui a complété un certificat de gestion de travail de bureau est maintenant à mi-chemin d’un baccalauréat en ressource humaine.

«Ici, j’ai appris à apprendre, mentionne Mme Michaud. Désormais, je sais que c’est possible. Si habiter au PHARE pendant cinq ans peut paraître long, je peux confirmer que ça va très vite. Nous sommes toutes différentes, mais nous avons toutes le même but, celui d’atteindre notre objectif.»

À ce jour, 50 femmes monoparentales et 77 enfants ont eu accès à un logement et aux services du PHARE. Pour plusieurs familles, leur passage fut bénéfique et leur a permis un retour aux études ou sur le marché du travail. «C’est une prise de pouvoir sur notre vie et le développement d’un réseau social, ajoute Shaney Cathy Michaud. Ce logement ne change pas seulement la vie des familles, mais également les organismes partenaires, en permettant à chacun d’apprendre les uns des autres.» 

 

Implications.

  • Sur le principe des auberges jeunesse avec l'aide de plusieurs partenaires provenant de 3 MRC différentes, mettre sur pied un centre d'hébergement avec services pour les 12-17 ans.

    Notre rôle: Le comité logement est fiduciaire du projet et siège sur le conseil d'administration. Ce projet est en marche depuis quelques années et devrait se concrétiser par son ouverture en mai prochain.
  • Faire un constat avec différents partenaires et ainsi qu'acteurs déterminants rencontrant ces problématiques sur le territoire du CSSS du Suroît.

    Notre rôle: Partager nos expériences, trouver des pistes de solution et travailler afin de facilité le processus de détection, d'intervation tout en assurant la non-répétition de certaines de ces problématiques souvent récurrentes. Mettre en place des protocoles d'intervention dans le respect de la confidentialité.


  • Les Habitations LE PHARE sont 13 unités de logement dédiées aux familles monoparentales qui veulent amorcer ou qui ont déjà commencé un projet de vie : retour aux études ou au travail.  Les locataires reçoivent des services sociaux permettant la réussite de leur projet. Le loyer minime permet de contrer l’appauvrissement souvent démotivant à un projet de vie. Chaque locataire a le privilège d’habiter et de profiter de plusieurs services durant une période de 5 ans.  Tout au long de son séjour, chacun des locataires recevra un suivi, 3 fois par année afin d’évaluer leur progrès et de pouvoir les orienter vers des ressources, services ou piste de solution. Nous devons également voir à l’éducation de leurs droits, à la responsabilisation des locataires et s’assurer que le code de vie est respecté.
    Encore cette année, le Comité logement de Valleyfield est grandement investit auprès des Habitations LE PHARE. Nous sommes présents sur les 3 comités; sélection, évaluation et gestion.
  • Se préoccupe des besoins essentiels des adultes, vivant différents et ayant peu de ressources. Se concerter afin de pouvoir intervenir rapidement face aux problématiques comme l'hébergement, l'obtention des pièces d'identités, l'accès au revenu, l'employabilité et les problèmes de santé mentale. Implication lors de la nuit des sans-abri.

    Notre rôle: Partager nos expériences, des pistes de solution et travailler en équipe afin de faciliter le processus.
  • Table réunissant les différents acteurs du milieu en lien avec l’itinérance. Trouver des solutions pour améliorer les interventions concertées et créer un comité régional sur l’itinérance afin de bien représenter notre réalité et d’obtenir ce qui nous revient. S’investir sur la nouvelle politique sur l’itinérance provincial.

















  • Évènement annuel se déroulant de 6pm à 6am à l'extérieur; opération de sensibilisation auprès de toute la communauté faisant référence au fait que personne n'est à l'abri de perdre son boulot, de perdre son logement, de contracter une maladie, de vivre une rupture, etc... l'itinérance peut toucher tout le monde. (5 rencontres)

    Notre rôle: L'organisation est partagé au travers de différents comités; jeunesse, adulte, artistique et logistique. Plusieurs organismes y sont impliqués. Nous coordonnons les activités du comité adulte, lequel s'occupe de planifier les rencontres pour mettre en place différents kiosques d'information, d'édu- cation populaire, témoignages des organismes et l'intéraction avec les visiteurs lors de la nuit.
  • Créer un lieu de cohésion entre les ressources du milieu pour offrir des services de qualité aux personnes aux prises avec la problématique suicidaire. Briser l'isolement des intervenant, promouvoir des services de premièere ligne, renforcer les réseaux sociaux susceptibles de contrer la détresse, organiser des activités de sensibilisation.

    Notre rôle: Développer des complicités interdisciplinaires qui facilitent le traitement de problématiques psychosociales complexes et le perfectionnement des intervenants recevant des demandes d'aide d'usagers en situation de crise.
 

Revendications.

Manifestation Nationale du 24 avril 2016

site1617doc4

 

Manifestation "L'austérité : une histoire d'horreur"

manifestation nov2014

Mobilisation monstre le 31 octobre dernier, entre 40 000 et 50 000 personnes y ont participé dont le Comité logement de Valleyfield.

MEMBRE DU RCLALQ

Nous sommes membre actif du RCLALQ, le regroupement des comités logement et association de locataires du Québec.

Pour plus d'information...

MANIFESTATION "STOPPONS LES HAUSSES"

manifManifestation "Stoppons les hausses"

Journée des locataires

Date: le 24 avril 2014

Revendications au cours des derniers mois

Allocation logement LE SOLEIL DE SALABERRY-DE-VALLEYFIELD • 7 SEPTEMBRE 2013
Code du logement LE SOLEIL DE SALABERRY-DE-VALLEYFIELD • 21 DÉCEMBRE 2013
Gare aux punaises LE SOLEIL DE SALABERRY-DE-VALLEYFIELD • 12 JUIN 2013
Hébergement jeunesse LE SOLEIL DE SALABERRY-DE-VALLEYFIELD • 1 MARS 2014

Logement social

Présentement en attente du ministère de l’environnement, suivront d’autres étapes et autorisations, nous devrions voir la construction en 2015. 12 unités de 3 ½ , 6 unités de 5 ½ et 6 unités de 6 ½.